Absolution inconditionnnelle pour vol à l’étalage et voies de fait accordée à un client

Un client a été arrêté pour vol à l’étalage (article 334 b)ii) Code criminel) et pour avoir poussé l’agent de sécurité en sortant du magasin (voies de fait au sens de l’article 266 b) du Code criminel). Ce client devait éviter un dossier criminel en raison de la nature de son emploi.

Carlos Bolivar, avocat en criminel chez Cormier Simard, a négocié avec l’avocate de la poursuite de Montréal. Ces derniers ont convenu de suggérer au juge une sentence d’absolution inconditionnelle après que le client eut effectué un don de 200$ pour un organisme de charité.

Le juge a accordé l’absolution inconditionnelle au client, qui pourra ainsi éviter un casier judiciaire.

Les clients de Carlos Bolivar ne peuvent pas tous avoir l’absolution. Voir notice.