Malgré de multiples accusations de violence conjugale, il obtient l’absolution

Dans le district de Montréal, un accusé avait sept accusations en matière conjugale dans quatre dossiers différents. L’accusé et la plaignante étaient en instance de séparation et se disputaient la division des biens et la garde de deux jeunes enfants. Un premier différend s’était résolu en acquittement en contrepartie d’un

Lire la suite [...]

Arrêté pour bris d’engagement, introduction par effraction et violence conjugale, un client est libéré de prison

Un client était déjà représenté par notre avocat en droit criminel dans une affaire de violence conjugale et de voies de fait (article 266 Code criminel). A sa demande, notre avocat avait fait modifier ses conditions de remises en liberté pour qu’il puisse revenir sur l’Ile de Montréal, ce qui

Lire la suite [...]

Un client évite la prison pour une deuxième puis une troisième fois suite aux représentations de Me Morin

Me Laurent Morin, droit criminelUn individu accusé de violence conjugale avait été mis en détention après des allégations qu'il aurait commis un bris d'engagement en communiquant avec la victime. Ce client a été libéré suite à l'intervention de notre avocat en droit criminel dans une cause

Lire la suite [...]

Accusé de bris de condition en violence conjugale, il est libéré de prison

Palais de Justice de MontréalUn individu était accusé pour un dossier de violence conjugale, et était représenté devant la Cour municipale par un avocat en droit criminel d'un autre cabinet. Il avait des antécédents judiciaires et avait déjà fait de la prison pour des vols qualifiés

Lire la suite [...]

Bris de condition : article 145(3) du Code criminel

Le bris de condition est intitulé "Omission de se conformer à une condition d'une promesse ou d'un engagement" dans le Code criminel. Il s'agit d'une infraction qui est portée contre les accusés ayant une cause pendante, et qui n'ont pas respecté une condition de l'engagement leur permettant de rester en

Lire la suite [...]

Retrait des accusations de bris d’engagement

Suite à une accusation pour alcool au volant, un client de notre bureau d'avocats criminalistes avait été accusé à Repentigny de ne pas avoir fait prendre ses empreintes. Il s'agissait d'un bris d'engagement selon l'article 145(5) b) du Code criminel. Une stratégie a été établie entre le client et l'avocat

Lire la suite [...]