Une dame ayant commis un vol obtient une absolution

Dans un dossier qui avait été fort médiatisé, une attachée de presse avait été reconnu coupable d’avoir commis des vols à l’endroit de députés de l’Assemblée nationale (article 334 Code criminel). Selon la preuve dévoilée au juge, des montants d’argent auraient été pris dans des portefeuilles au cours d’un 5 à 7. La cliente de l’avocat en criminel Philippe Sirois, du bureau de Québec, avait exprimé ses remords pour les gestes posés.

Me Sirois a plaidé pour que la cliente obtienne une absolution, elle qui travaillait désormais comme infirmière à domicile. Le juge a accepté cette proposition a fait bénéficier l’accusée d’une absolution inconditionnelle. Il a tenu compte des remboursements effectués aux victimes et des remords de l’accusée.

Les clients de Me Sirois ne peuvent pas tous obtenir une absolution. Voir notice.