Un client est acquitté des accusations de voies de fait et de séquestration portées contre lui

Un client de Me Xavier Cormier avait été accusé de voies de fait et de séquestration commis sur la personne de sa conjointe. Les accusations étaient portées en vertu des articles 266 et 279 (2) du Code criminel. Il s’agissait d’un dossier en matière de violence conjugale. Le client ne reconnaissait pas avoir posé les gestes que l’on lui reprochait et a plaidé non coupable. Lorsque le dossier est revenu à la Cour, la plaignante a rencontré une travailleuse sociale afin de discuter du dossier. Me Cormier, quant à lui, a parlé au procureur de la poursuite.

Les accusations portées contre le client de Me Cormier ont été retirées par l’avocat de la poursuite et le client a été libéré.

Un avocat criminaliste peut apporter une aide précieuse à la personne accusée dans un dossier de violence conjugale.

Les clients de Me Cormier ne sont pas tous libérés des accusations portées contre eux. Voir notice.