Délit de fuite et voie de fait: acquittement d’un client

Suite à une chicane de stationnement, un individu a été accusé d’avoir embouti un autre véhicule puis d’avoir poussé le conducteur au cours de l’altercation qui s’en ait suivie (voie de fait selon 266 b) Code criminel). Il fut aussi accusé de délit de fuite pour avoir quitté les lieux (article 252 (1.1) Code criminel).

L’avocate en droit criminel Veronica Vallelonga a eu le mandat d’assurer la défense de ce client. Elle a négocié avec le procureur de la poursuite, et les avocats ont convenu de faire signer au client un mandat de paix (art. 810) en échange de quoi les accusations ont été retirées. Le client a donc été acquitté.

Les clients de Me Vallelonga ne sont pas tous acquittés. Voir notice.