Le droit au silence

Le droit au silence est le droit de ne pas faire de déclaration. Une personne qui se fait poser des questions par un policier n’est pas obligée d’y répondre. Son silence devant la police ne pourra pas être utilisé contre elle au procès pour démontrer qu’elle avait quelque chose à cacher.

Les avocats conseillent la plupart du temps à leurs clients de garder le silence lorsqu’ils sont rencontrés par les policiers. Ils font cela car leur expérience leur a appris que dans bien des dossiers, ce sont les déclarations du client qui permettent à la police de porter des accusations.

Il est très important pour une personne interrogée par les policiers de demander à exercer son droit de parler avec un avocat.

Le droit au silence est un droit fondamental du suspect ou du témoin dans le cadre de ses contacts avec les enquêteurs. Le choix d’un suspect d’exercer son droit au silence sera parfois le facteur clef qui lui permettra d’éviter une condamnation.