Une cliente accusée d’une fraude de 300,000$ évite la prison

Me Xavier Cormier, un associé au sein de notre cabinet d’avocats en droit criminel, représentait une dame accusée à Montréal d’une fraude de plus de 300000$ (article 380 Code criminel) et de production de faux documents (article 367 et 368 Code criminel). La cliente reconnaissait avoir commis cette fraude contre son employeur. Cette cliente avait beaucoup d’antécédents judiciaires pour des fraudes et des vols. Après que la cliente eut plaidé coupable, Me Cormier a demandé que soit confectionné un rapport pré-sentenciel pour pouvoir montrer au juge le genre de personne qu’est la cliente et les circonstances entourant l’infraction. La procureure de la couronne a demandé au juge de condamner l’accusée à une peine de prison, tandis que Me Cormier a demandé au juge de permettre à Madame de purger sa peine à la maison. Le juge a finalement suivi la recommandation de Me Cormier et a permis à l’accusée de purger sa peine d’emprisonnement à la maison.

Les clients de Me Cormier ne peuvent pas tous éviter la prison. Voir notice.