Une cliente accusée de vol et fraude n’aura pas de dossier criminel

Une accusation de vol ne dépassant pas 5000$ (article 334b) (ii) Code criminel), utilisation d’une carte de crédit volée (article 342 (1)c)f) Code criminel) et fraude d’une valeur ne dépassant pas 5000$ (article 380 (1)b)(ii) Code criminel) avaient été portées à St-Jérôme contre une cliente d’un avocat en droit criminel chez Cormier Simard. On lui reprochait d’avoir volé une carte de crédit et d’avoir acheté pour environ 500$ de biens. Cette cliente était coupable des gestes reprochés mais devait éviter un casier judiciaire car son emploi l’obligeait à voyager aux États-Unis.

Carlos Bolivar, de notre cabinet, lui a donc demandé de regrouper certains documents prouvant qu’un dossier criminel lui nuirait. Ensuite, il a négocié avec la procureur de la Couronne pour obtenir une absolution inconditionnelle. La cliente a fait un don de 800$ pour la charité. Le juge a accepté de faire bénéficier la cliente d’une absolution.

Tous les clients de notre cabinet n’obtiennent pas une absolution. Voir notice.