Un employé obtient une absolution inconditionnelle suite à une fraude d’employeur de 2500$

Un employé d’un supermarché a dérobé un montant de 2500$ de son employeur à l’aide d’un complice. Lorsqu’interrogé, il a avoué avoir commis l’infraction. Il a donc été accusé de fraude à la Cour municipale de Ste-Thérèse (article 380 (1) b) (ii) et 24 (1) Code Criminel). Il a par la suite retenu les services de l’avocate en droit criminel Me Vallelonga.

Son avocate a pris des mesures pour que le client puisse effectuer des remboursements. Des négociations ont été faites avec l’avocat de la Ville afin de parvenir à une entente sur la sentence. Il fut convenu qu’une absolution inconditionnelle serait proposée au juge afin de permettre au client d’éviter un dossier criminel. Le juge a effectivement rendu cette sentence.

Les clients de l’avocate criminaliste Me Vallelonga ne peuvent pas tous obtenir une absolution. Voir notice.