Deux clients bénéficient d’absolutions inconditionnelles

Deux clients de l’avocat criminel Xavier Cormier passaient devant le juge de la Cour municipale de Montréal la même semaine pour des affaires de vols à l’étalage. Les accusations furent portées en vertu de l’article 334 du Code criminel. Tous deux souhaitaient éviter un dossier criminel pour des raisons fort différentes: l’un d’eux était bénévole pour certains organismes, tandis que l’autre était un étudiant. Les deux dossiers se sont réglés rapidement, c’est-à-dire en deux dates de Cour (environ 6 semaines).

La représentante de Me Cormier a négocié avec le procureur de la poursuite. Une entente est intervenue à l’effet que les clients feraient un don de charité de 400$, et les avocats suggèreraient au juge d’accorder une absolution inconditionnelle aux accusés. C’est donc ainsi que les dossiers se sont conclus.

Certains clients ne bénéficient pas d’une telle sentence. Voir notice.