Appel menaçant au 911: il est accusé de menace et méfait mais évite un casier judiciaire

Suite à un accident automobile pour lequel il n’arrivait pas à obtenir de l’assistance policière, un individu a appelé au 911 et menacé de tuer quelqu’un. Les policiers se sont donc précipités sur les lieux pour procéder à son arrestation. Il fut accusé à Longueuil de menace de causer la mort (article 264.1 (1) a) (2) b) du Code criminel) et méfait (article 430(1) d) (4) b) du Code criminel). Il a retenu les services de l’avocate en droit criminel Me Veronica Vallelonga qui travaille au sein de notre cabinet.

L’accusé souhaitait éviter un dossier criminel en raison de son statut d’étudiant, et plus généralement pour que ça ne nuise pas à sa recherche d’emploi. Me Vallelonga a donc négocié âprement avec le procureur de la poursuite afin d’obtenir une absolution. Le juge, après réflexion, a décidé d’accepter la suggestion des avocats et lui a accordé une absolution conditionnelle à l’exécution de travaux communautaires.

Les clients de Me Vallelonga n’obtiennent pas tous des absolutions. Voir notice.