Accusé d’agression sexuelle et menaces, il est libéré sous caution

Un mandat d’arrestation a été émis contre un client accusé de plusieurs infractions graves: contact sexuel (article 151 Code criminel), incitation à des contacts sexuels (article 152 Code criminel), agression sexuelle causant des lésions corporelles et menaces de causer la mort ou des lésions corporelles (article 264(1)a)(2)a) Code criminel). Les actes reprochés se seraient déroulés dans le district de Montréal sur une période d’environ 7 ans. L’avocat de la poursuite a demandé au juge de garder l’accusé en détention pendant les procédures judiciaires.

L’avocat en criminel Christos Karteris a demandé au juge de libérer l’accusé, au motif que celui-ci ne représentait pas un danger pour la société, qu’il se présenterait au tribunal lorsque requis et qu’il ne s’agissait pas d’un des cas où la société serait choquée par une remise en liberté. Il a fait témoigner son client pour appuyer cette prétention puis a plaidé le droit. Le juge, après avoir pris la cause en délibéré, a accordé la demande de remise en liberté sous caution.

Les clients de Me Karteris ne sont pas tous libérés. Voir notice.